Philou blog-trotter

mercredi 7 juin 2006

Home sweet home

Ca y est, le voyage est fini. A l'automne de l'hémisphère sud a d'abord succédé l'automne alsacien (oui, maintenant fin mai en Alsace, c'est encore l'automne apparemment). Heureusement que je me suis équipé de vêtements en mérinos en Nouvelle Zélande, il ne me manquait que les gants en possum. Maintenant que le soleil revient, il va falloir reprendre le boulot. Doucement, j'espère...

Apparement je ne suis pas le seul à être parti en année sabbatique chez Unilog ces derniers temps. Un autre s'est retrouvé pendant des mois au fin fond du Brézil, injoignable, et est rentré avec une semaine de retard, personne ne savait s'il rentrerait finalement ou pas. Après un mois chez un client, il a décidé de tout lacher et est reparti au Brézil, comme ça, du jour au lendemain. Pour certains, le retour est difficile. La cachaça n'est pas aussi bonne ici, et il est vrai qu'on ne vit pas vraiment au rythme de la samba. Vais-je subir le même sort et partir m'installer dans une bach*? Pour l'instant, c'est loin d'être à l'ordre du jour, mais qui sait ce que l'avenir nous réserve...



* Bach [batch], n. colloquial New Zealand term referring to secondary abode/ beach house temporary escape/ sanctuary/ water/ sand/ old furniture/ crayfish pots/ dried seaweed windswept/ smiling faces/ books/ surf/ broken paddle ski/ cards/ woodpiles/ barbeques chilly bins/ carefree/ childlike/ memories...

1 Comments:

Blogger David said...

Copieur !!!
Tu as osé choisir un titre que j'avais déjà pris dans mon blog. Comment as-tu, comment as-tu, as-tu pu ???

Nan t'inquiètes, je t'en veux pas :-)
A tout à l'heure au piknik, au soleil sur les bords de seine. Tu verras, ça a du bon le home sweet home.

19:34  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil