Philou blog-trotter

samedi 26 novembre 2005

Onsen et sento


Un voyage au Japon ne saurait etre complet sans aller "prendre l'eau" dans un des nombreux bains qui existent dans tout le pays. Pour cela, il y a les onsen et les sento.

En ce qui me concerne, j'ai eu la chance de pouvoir profiter d'un onsen dans l'auberge de jeunesse de Sakurajima. Un onsen est tout simplement un bain utilisant une source chaude jaillissant des entrailles de la terre. Dans un pays volcanique comme le Japon, inutile de preciser qu'il y a des onsens un peu partout.

Sakurajima est une ile situee dans la baie de Kagoshima, a l'extremite sud de Kyushu. Je suis arrive pour ma part apres la nuit tombee, et on ne voyait donc pas grand chose du paysage, mais on realise qu'il s'agit d'un volcan des qu'on met les pieds en dehors du ferry. Le volcan y est un des plus actifs de la planete (je peux marquer ca maintenant que je n'y suis plus sans inquieter ma mere),
et il se degage par endroit de bonnes odeurs de soufre. L'auberge de jeunesse disposait au sous-sol d'un veritable onsen. En plus, comme ce n'est plus la saison touristique, j'y etais quasiment tout seul. Ce fut un vrai bonheur de se plonger dans l'eau bouillante apres une journee de velo autour de l'ile par exemple. C'est tres relaxant, mais tellement chaud qu'il est impossible d'y passer des heures. Apres un quart d'heure dans au moins 40 degres, on eprouve le besoin d'aller prendre une bonne douche bien froide.

A Kyoto, l'experience fut un peu differente, mais tout aussi plaisante. La guesthouse a j'ai sejourne pendant plus d'une semaine n'avait pas de salle de bain. J'en vois deja qui froncent les sourcils, mais il faut savoir qu'a Kyoto, ville fiere de ses traditions, dans certains quartiers la grande majorite des maisons de disposent pas d'une vraie salle de bain. Un peu comme a Paris au debut du siecle donc. Cette particularite est apparemment uniquement rependue a Kyoto, mais pas dans le reste des villes japonaises. Pour palier a cela, il y a bien entendu des bains publics, les sento, et tout le quartier va s'y baigner.

Cela ne me viendrait pas a l'idee d'aller dans les bains publics a Paris, mais a Kyoto je n'ai pas eu le choix (a moins de changer de guesthouse, idee que j'ai rejete le premier jour tellement l'ambiance y etait sympatique). En Europe, nous ne sommes pas vraiment habitues a aller nous baigner tout nus devant des inconnus, mais au Japon on ne s'embarasse pas de cette pudeur. Apres avoir vaincu mes premieres reticences, je me suis donc dirige vers le sento le plus proche, quasiment offert d'ailleurs par la guesthouse. Comme dans les onsen, les hommes et les femmes sont bien sur separes, et on commence d'abord par se laver, assis sur des petits tabourets devant des douches, pour ne pas aller ensuite polluer l'eau se trouvant dans les differents bassins. Une fois le corps propre, on va se plonger dans le bassin de son choix, ou transpirer dans le sauna. Ne sachant quel bassin choisir pour debuter, j'en ai donc pris un au hasard. Comme l'eau etait chaude, j'y suis alle doucement, surtout que ca commencait a me chatouiller de plus en plus. J'ai realise un peu plus tard que j'avais opte pour le bain electrique! Pour ceux qui aimeraient savoir ce que ca fait de se baigner avec des anguilles electriques, ou ce qu'a pu ressentir Claude Francois dans ses derniers instants, il y a donc le sento pres du temple de Toji. Experience inoubliable garantie! Ma temerite ayant ses limites, je me suis vite dirige vers les bains a bulle, c'est beaucoup plus reposant.
Une bonne seance de sento, il n'y a finalement rien de tel pour finir la journee, et je n'aurais donc change de guesthouse pour rien au monde.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil