Philou blog-trotter

dimanche 9 octobre 2005

Le train fantome

Il n'y a plus grand chose de veritablement organise autour du lac Baikal en cette saison. L'ete est deja loin et la majorite des touristes est repartie. Les ferrys pour rejoindre l'ile d'Okhlon, ou longer la rive du lac vers le nord ne sont plus en operation. Il reste cependant une attraction, disponible uniquement le week-end: le train "krugabaikalskiy express". Celui-ci n'a d'express que le nom, et il longe le lac sur environ une centaine de kilometres, entre Slyudyanda et Port Baikal, partant d'Irkutsk le samedi, et faisant le chemin inverse le dimanche.

Cette section de ce qui fut la route du trans siberien jusque dans les annees 50, lors de la construction d'un barage sur la riviere Angara et donc la submersion d'une partie des voies, est connue pour etre tres spectaculaire. Les falaises qui bordent le lac de toute part ont necessite la construction de pont et de tunnels quasiment a tous les kilometres sur cette portion. Le train est au plus pres du lac, offrant des vues splendides.

Mon train pour la Mongolie ne partant que dimanche, je me suis donc decide a faire une petite viree sur le krugabaikalskiy express. Mais en Russie, les choses ne sont jamais aussi simples que vous l'imaginez.

Quel est le meilleur endroit pour acheter un billet de train? Une gare bien sur, je me suis donc rendu a la gare de passagers d'Irkutsk deux jours avant le depart, la meme ou j'avais debarque quelques jours plus tot en provenance de Krasnoyarsk. Ayant prevu que personne ne parlerait anglais, je m'etais donc muni d'un petit bout de papier sur lequel etait ecrit en russe "krugabaikalskiy express" et le jour souhaite. On n'est jamais trop prevoyant en Russie, on l'apprend vite a ses depends. Cette fois-ci au moins j'etais pare a affronter les difficultes de comprehension des employes des chemins de fer.

Apres avoir fait la queue une dizaine de minutes au guichet, je montre avec un grand sourire mon petit papier. "Odin billet" pour le krugabaikalskiy express s'il vous plait. Que neni, on me fait comprendre que je suis au mauvais guichet, et que ce genre de billet ne se vend qu'au deuxieme etage de la gare, au guichet pour les touristes et les trains internationaux. Je refais donc la queue dix minutes, et montre mon bout de papier. Dubitative, l'employee se gratte la tete, et m'annonce apres avoir longuement reflechi que ce billet n'est pas en vente ici, mais qu'il faut que je redescende au rez-de-chaussee, au guichet des elektrichkas, les trains regionaux. Ca commence a ressembler a un jeu de piste, mais je n'ai pas le choix, je redescends donc et refais la queue. La seule reponse que je recois d'abord est un "niet" franc et sans appel. En insistant un peu, on me dit que je suis au mauvais endroit et qu'il faut que je retourne au premier guichet que j'avais visite auparavant. Je commencais doucement a halluciner. Pincez-moi, je reve. Non, je suis simplement en Russie.

Je retente donc ma chance au premier endroit, mais a un guichet different, on ne sait jamais. Comme tout n'est ecrit qu'en russe, il y a quelque chose qui a du m'echapper la premiere fois. Je refais la queue, je remontre mon petit bout de papier, mais sans le sourire cette fois-ci, et la, c'est le pompon, on me dit qu'il faut que je retourne d'ou je viens, au guichet des elektrichkas. J'etais a present a deux doigts d'etrangler le premier russe qui me tomberait entre les mains, mais entre finir au poste puis au goulag, et refaire simplement la queue une fois de plus, j'ai vite fait mon choix. Heureusement que la gare d'Irkutsk ne compte pas un millier de guichets, sinon j'aurais sans doute du les tous les passer en revue avant d'obtenir ce que je veux.

Aux elektrichkas, c'est rebelotte: la queue et la petit bout de papier, mais chez une employee differente de la fois precedente. Cette fois-ci, l'employee le prend, l'examine, et surprise, elle se leve et va demander quelque chose a unede ses collegues. Je me dis que c'est peut etre bon signe, c'est la premiere fois que j'ai droit a ce scenario. Finalement, elle reviens pour m'annoncer triomphante qu'il est impossible d'acheter ce billet pour ce train dans cette gare! Il faut que je me rende a la gare d'Irkutsk-2. Heureusement, il y a un train en partance pour Irkutsk-2 dans moins de 15 minutes. Mais la, la coupe est vraiment pleine, et je ne me revoyais pas refaire le parcours du combattant pour qu'on m'annonce finalement qu'il faut retourner a Irkutsk-1. Je me suis donc rendu dans une agence de voyages dans le centre de la ville, ou j'ai pu acheter mon billet le plus simplement du monde, du premier coup. C'etait presque incroyable tellement c'etait facile.

Pour etre bien sur d'avoir toutes les informations cette fois-ci, j'ai du poser une miriade de questions a l'agence: a quelle heure part le train, de quelle gare, de quel quai, est-ce qu'il y a un guide qui parle un peu anglais comme accompagnement, combien de temps dure le trajet, est-ce qu'il faut prevoir de la nourriture ou est-ce qu'il y a un wagon restaurant, etc. Je crois que j'ai du a moi seul poser plus de question ce jour la que tous leurs autres clients reunis. Bref, il fallait etre un peu en avance a la gare de passagers ce samedi pour monter dans ce train, dont l'heure de depart est exactement 8:05 du matin.

J'arrive donc une demi heure en avance ce jour la, et recherche mon train numero 838 pour Port Baikal sur le panneau d'affichage. Premiere surprise, il n'y figure pas. Comme c'est un train touristique, c'est peut-etre normal (meme si la normalite n'a pas vraiment de sens en Russie). Je recherche donc quelqu'un pour me renseigner, et monte au premier etage. La, une employee apparement mal reveille, et aimable comme a du l'etre la mere de Staline, m'apprend que mon train est en fait deja parti depuis 6:50! Tous ces efforts pour rien, je commencais a bouillir interieurement. Apparemment, ce foutu train, il faut vraiment le meriter. Heureusement que finalement j'ai quand meme reussi a me faire rembourser.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil