Philou blog-trotter

dimanche 18 septembre 2005

Train 143 pour Moscou

Premiere difficulte: acheter un billet de train lorsqu’on ne parle pas un mot de russe. Les guichetieres ne font absolument aucun effort pour essayer de vous comprendre si vous ne parlez pas leur langue, et en on meme l’air excede. Les soupirs se succedent, et l’une d’elle, visiblement tres motive a me server, est meme parti faire une pause de 10 minutespendant que j’essayais peniblement de lui expliquer ce que je voulais. Le manege a repris après sa pause cigarette, toujours aussi lasse de me voir devant son guichet. Heureusement qu’un etudiant a finalement pu m’aider.

Mon premier trajet dans un train russe s’est fait en platskartny, sorte de 3ieme classe dans un wagon amenage en couchettes pour une cinquantaine de personnes. D’un cote quatres couchettes comme dans un compartiment francais, mais sans cloison pour les separer du couloir, et de l’autre deux couchettes disposes le long de la fenetre, le tout pour environ 390 roubles et un trajet de 8 heures.

Dans le train les Russes se sentent comme a la maison. On se met a l’aise, certains enfilent leur pyjama alors que la nuit est encore tres loin (le train doit arriver a Moscou a 22h…), chacun a emporte de quoi nourrir un regiment (sauf moi bien entendu), et tout le monde partage avec ses voisins. Un samovar est a disposition a l’extremite de chaque wagon. L’ambiance est tres sympatique et le voyage se passe donc agreablement, entre une profusion de nourriture, et la foret qui defile inlassablement jusqu’aux premiers faubourgs de Moscou, et finalement jusqu’a la gare de Kurskaya. De la, je me rends jusqu’a la startion de metro Dubrovka, ou j’ai rendez-vous avec Natasha.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil