Philou blog-trotter

dimanche 11 septembre 2005

Helsinki, Helsinfors

Le reveil fut finalement facile a 4h du matin pour aller prendre le train a Bale. La nuit fut courte, le sommeil dificile a trouver, mais j'ai eu tout le temps de le prolonger dans l'ICE (TGV allemand jusqu'a Cologne), puis dans l'avion qui m'a emmene jusqu'a Helsinki.

Apres quelques larmes sur le quai de la gare, et moultes promesses a ma mere de faire attention a ne pas me faire decouper en rondelles par les cosaques, le voyage a donc reellement commence. Apres 499 km exactement en ICE, 4 controles de mon billet, 20 km en S-bahn, et 1h55 de vol (je m'arreterai la pour les comptes, promis), j'ai donc atteint la capitale de la Finlande. Le survol final a ete magnifique. Helsinki est entoure d'un archipel d'iles de toutes tailles, recouvertes de forets. La journee etant estivale (c'est a dire tres ensoleilee, car il ne faisait quand meme que 14 degres en arrivant), une multitude de voiliers etaient de sortie. L'Estonie etait visible au loin, de l'autre cote de la baie.

Comme prevu, Heidi est venue me chercher a l'aeroport avec sa colocataire. Maria se trainait avec des bequilles, et j'ai d'abord pense a un accident a l'entrainement avec son equipe de patin a glace, mais finalement il n'en etait rien. Il n'y avait tout simplement plus de place sur le parking de l'aeroport, alors elles s'etaient garees sur une place pour handicapes. Il a seulement fallu mimer pour ne pas risquer de se prendre une prune. Plein de ressources ces finlandais, non? (il faut quand meme avoir des bequilles dans le coffre, pensez-y!)

Helsinki est une ville tres agreable a vivre visiblement. Tres verte, on se croirait au milieu de la foret, et la mer est partout. Les gens se deplacent beaucoup en velo. Peut etre est-ce egalement par soucis de securite, il faut dire qu'apparement les finlandais boivent beaucoup. Je suis arrive juste a temps pour voir debuter la saturday night fever (pas la mienne en tout cas, parce qu'apres un reveil a 4h du matin, je tombe de sommeil). Le petite balade dans Helsinki ce premier jour est tres instructive concernant les moeurs locales durant le WE: les parcs sont plein d'adolescents une bouteille a la main. Ceux dans le bus a l'aller, malgre leur petit air angelique, boivent du cidre a foison et ont une conversation que Heidi refuse de ma traduire (''too rude!''). Heureusement pour moi, je ne comprends pas un seul mot de finnois. Rien qui ressemble de pres ou de loin a une langue que j'aurais croise auparavant. Pour vous donner un exemple, le nom de la rue ou je vais habiter ces deux jours est ''hatuntekijakunja''. Seconde langue officielle du pays (le pays appartenait autrefois au royaume de Suede, et c'est toujours la langue maternelle d'une petite partie de la population), le suedois pose un peu moins de problemes, et on y retrouve des racines germaniques.

Ce premis choc passe, le sejour en Finlande a ete tres agreable. Il n'y a pas grand chose a voir a Helsinki en dehors du centre (place de la cathedrale et du Senat, marche sur le port, admirer les facades art deco et l'architecture d'Alvo Aalto), et l'endroit est donc tout indique pour se remettre de ces dernieres semaines. Le site sur lequel s'etend la ville est par contre admirable, entre mer et foret.

Heidi, dont le prenom vient bien finalement du feuilleton TV de notre enfance, et Maria ont ete des hotes fantastiques. J'ai eu l'occasion de rencontrer quelques uns de leurs amis, dont une qui demegageait justement le dimanche a Turku. J'ai donc eu droit a une petite balade dans cette ancienne capitale de la Finlande, situee a deux heures de route de Helsinki. Les veilles petites maisons en bois de cette ville universitaire alternent avec les constructions plus massives, faites pour resister aux rigueurs de l'hiver. Beaucoup plus calme, plus petite et nettement moins animee, les gens de la capitale appelle Turku le cul de la Finlande. Pour ma part, ceux que j'y ai croises dans la rue n'ont en tout cas rien a envier a la capitale.

Prochaine etape, Saint Petersbourg mardi 13.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil